La griffe de chat

 

griffe du chatgriffe_chat_ps-1 (1)

Quoi ? Oui, oui, la griffe de chat. Citation : « Plante grimpante de la jungle amazonienne où elle est depuis des siècles un remède des affections et infections inflammatoires ainsi qu’un contraceptif… ».

 

Nom latin :

Uncaria tomentosa, Uncaria guianensis

 

Noms communs :

Griffe de chat, liane du Pérou, la plante aux mille vertues.

Le nom « griffe de chat » provient du fait que cette plante grimpante est munie d'épines recourbées.

 

Où le trouver ?

Au cœur de la forêt amazonienne, elle pousse surtout au Pérou.

 

Description :

La griffe de chat est de la famille des Rubiacées, c'est-à-dire de la même famille que la garance des teinturiers, le gaille, le quinquina, le caféier, le gardénia et l’aspérule odorante.

C’est une liane qui peut atteindre de 20 à 40 mètres de long.

Les feuilles, opposées, sont grandes, brillantes avec des épines acérées, ce sont d’ailleurs ses épines qui lui valent son nom.

Les fleurs se regroupent en boule à l’extrémité des ramifications, elles sont jaunes.

liane du perou

Partie utilisée :

L’écorce, les feuilles, les racines.

 

Composition :

De mon livre, il en ressort qu’elle est riche en flavonoïde, notamment en anthocyanines et anthocyanidines. Ce sont des substances utiles pour les aviateurs : Elles protègent les yeux et les tissus conjonctifs. Ces flavonoïdes sont très courant dans les fruits rouges.

Sinon alcaloïdes d’oxydole pentacyclique et tétracyclique, triterpènes, phytostérols, tanins, quercitrine, rutine, proanthocyanidines, catéchine, polyphénols

griffe_chat_ps-1

 

Propriétés :

Globales : Immunofortifiant, anti-inflammatoire, hypotensif (réduction de la tension), anti-oxydant, anti-tumoral, anti-microbien, dépuratif, vermifuge.

 

Détaillées :

Digestion : Fortifie les intestins en cas de maladie de Crohn, d’affections intestinales inflammatoires, de diverticulite et de syndrome de l’intestin perméable. Utilisée pour la gastrite, les ulcères, la diarrhée, la dysenterie et la candidose. Fortifie la fonction hépatique.

Circulation : Inhibe l’agrégation plaquettaire, fortifie les vaisseaux sanguins et aide à prévenir l’accident vasculaire cérébral.

Système respiratoire : Confère un soutien immunitaire en cas d’asthme, de bronchite et de rhume des foins.

Système musculo-squelettique : Anti-inflammatoire pour l’ostéoarthrite et la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la bursite et la goutte.

Système immunitaire : Les alcaloïdes d’oxidole  stimulent l’immunité en fortifiant l’activité des phagocytes, macrophages, lymphocytes et leucocytes. Utilisée pour l’immunodéficience chronique et le VIH, la fatigue chronique, les allergies et la tendance aux infections. Ralentit la croissance des cellules leucémiques. Utilisé comme complément des traitements du cancer, protège contre les effets de la radiothérapie et de la chimiothérapie. Combat les infections bactériennes et virales comme le zona, diminue la fièvre. Traditionnellement utilisée pour les blessures profondes, les abcès et les kystes.

Système urinaire : Utilisée pour les infections de l’appareil urinaire.

Système reproducteur : Régule le cycle menstruel, atténue le SPM. Utile en cas de prostatite.

Yeux : Atténue les problèmes inflammatoires comme la conjonctivite et l’iritis.

En externe : En lotions/crèmes, pour acné, herpès, zona, pied d’athlète, hémorroïdes et coupures. En lotion oculaire, pour la conjonctivite.

Ouf ! Ca y est !

                                                            

Précaution et contre-indication :

Précautions

Maladies auto-immunes : En cas de maladie auto-immune comme la sclérose en plaques ou le lupus, on recommande d'éviter de prendre de la griffe de chat afin d'éviter de stimuler le système immunitaire qui, dans ces maladies, s'en prend à l'organisme qu'il est censé protéger.

Enfants: Traditionnellement, les herboristes déconseillent l'usage de la griffe de chat chez les enfants de moins de 3 ans.

Allaitement : Bien que la griffe de chat ait été traditionnellement donnée aux femmes qui venait d'accoucher afin de les aider à refaire leurs forces, en l’absence de données toxicologiques complètes, on recommande aux femmes qui allaitent d'éviter d'en consommer.

Tension artérielle: Des auteurs mettent en garde contre les soi-disant propriétés hypotensives (réduction de la tension) de la griffe de chat. Il n’y a pas assez de données qui affirment cette propriété.

 

Contre-indications

Grossesse : Traditionnellement, les herboristes recommandent aux femmes enceintes d'éviter la griffe de chat puisqu'elle a été employée comme contraceptif et abortif.

Greffes d'organes ou de peau: La griffe de chat pourrait contrer l'effet des médicaments prescrits aux patients dans le but d'inhiber les réactions immunitaires qui risqueraient de provoquer un phénomène de rejet.

 

Effets secondaires :

Rarement, de légers troubles gastro-intestinaux passagers.

On a rapporté un cas anecdotique d’une atteinte aux reins apparemment attribuable à la griffe de chat chez une patiente souffrant de lupus.

uncaria-2

 

Posologie :

1 gramme d'écorce dans 250 ml d'eau, laisser bouillir 5 à 10 minutes.

Consommer une tasse 3 fois par jour.

Bondu ! Aussi détaillé soit-il, mon livre ne parle pas de posologie.

 

Utilisation :

Médicinale :

La médecine traditionnelle : Comme on s’en doute, la plante est utilisée en médecine traditionnelle par les Ashaninkas, un peuple de l’Amazonie péruvienne. Ils l’utilisent pour soigner avec les plaies profondes, atténuer les douleurs articulaires et osseuses, les reins, et traiter les femmes après l'accouchement.

La médecine moderne : Depuis sa découverte par la médecine moderne, la liane du Pérou est utilisée pour traiter les problèmes suivants :

  • Douleurs rhumatismales,
  • Inmunodéficience HIV ou SIDA,
  • Ulcères et tumeurs,
  • Coagulation du sang,
  • Maladies dégénératives telles que : cancer et tumeurs,
  • Irrégularités du cycle menstruel,
  • Gonorrhée,
  • Diabètes,
  • Plaies profondes,
  • Maladie de Crohn,
  • Maladie de Lyme

Cosmétique :

L'industrie de la cosmétique s'est également emparée des bienfaits de la liane du Pérou, notamment ses propriétés amincissantes, en l'intégrant dans la composition de produits de beauté.

griffes-de-chat1285088955

Griffe de chat!

 

Histoire : 

Les Ashaninka, les Campo et d'autres tribus de la forêt amazonienne du Pérou considèrent la griffe de chat comme une plante sacrée et lui attribuent une action sur l'esprit autant que sur le corps.

Depuis plus de 2 000 ans, les Amérindiens utilisent l'écorce interne de la plante comme tonique immunitaire, anti-inflammatoire et comme remède contre le cancer (tiens ? Les amérindiens connaissaient le cancer ? J).

On lui a également attribué des propriétés contraceptives et abortives (à creuser).

1970 : La découverte d’Uncaria tomentosa remonte à 1970 quand Klaus Keplinger entendit l’histoire d’un homme ayant guéri du cancer grâce à un extrait de « griffe de chat ». 

1974 : Les scientifiques commencent à s'y intéresser.

Dans les années 1990, la plante a gagné en popularité en Europe et en Amérique du Nord. Les Européens emploient de préférence l'espèce Uncaria guianensis, tandis que les Nord-Américains privilégient l'espèce Uncaria tomentosa. Pour répondre à la demande mondiale, l'écorce interne des 2 espèces est récoltée à grande échelle en Amérique du Sud.

En 1999, les autorités péruviennes ont mis sur pied un système de surveillance et d'approbation des techniques de récolte afin de préserver la plante.

 

Recherche avérée et en cours :

L’organisation mondiale de la santé a organisé en 1994 à Genève la Première Conférence Internationale sur Uncaria tomentosa. Les bienfaits de cette plante furent reconnus unanimement. Depuis la découverte de la quinine, aucune plante de la forêt humide n'avait suscité autant d'intérêt de la part de la communauté scientifique. Leurs recherches se sont concentrées essentiellement sur les alcaloïdes, six d'entre eux étant capables d'améliorer l'immunité. Pour cinq d'entre eux, il a été reconnu sur le plan clinique des effets contre la leucémie, les tumeurs, les ulcères, les infections et l'arthrite.

Remarques et Constatations : 

Excellent pour arrêter de fumer :

Il a été constaté une disparition des effets dus au tabac après qu'un patient ai consommé la griffe du chat pendant une durée comprise entre 2 et 3 mois. Suite au traitement, ses poumons avaient regagné leur couleur originale.

Pour le VIH :

On ne sait pas tout à fait si le produit combat le virus. Mais il n’empêche qu’au final, les vertus immunitaires de la plante renforceraient plutôt le traitement pour contenir les effets du VIH.

Soulagement des douleurs rhumatismales :

Après des essais cliniques, il s’avère que la griffe de chat soulage les douleurs de l’arthrose (pour 100 mg pris quotidiennement), mais elle ne soulage que les douleurs dues aux mouvements, mais ne diminue pas les douleurs au repos et sur l’enflure de l’articulation. Elle atténue aussi la polyarthrite rhumatoïde, les douleurs et raideurs articulaires. Donc globalement, elle est bien anti-inflammatoire et également elle régénérerait les cartilages !

Immunité et cancer :

Outre le fait qu’elle stimule de système immunitaire, elle inhibe la prolifération des cellules cancéreuses et déclenchent l’apoptose (mort des cellules anormales).

Cet effet est dû à des alcaloïdes présent dans l’écorce. Alors évidemment, les tests ont été faits sur animaux. Bon ce n’est pas si grave dans la mesure où c’est une plante.

Uncaria-tomentosa hoja

Résumons!!!

La griffe de chat est une plante aux mille vertues, elle est , anti-inflammatoire, hypotensif (réduction de la tension), anti-oxydant, anti-tumoral, anti-microbien, dépuratif et vermifuge! Allez, il y a de quoi faire avec!

 

 

 

Bises Bleun.

Source...Wiki et le guide complet de la phytothérapie d'Anne McIntyre.