L'ortie

 

DSCN2835

Marie Treben dit qu’un jour, « un médecin signala un jour dans une émission radiophonique que l’ortie est au nombre des plantes médicinales les plus efficaces que nous possédons. Si les hommes savaient à quel point, elle peut être utile, ils ne planteraient que des orties. Malheureusement la majorité des hommes semblent l’ignorer. »

Aaaah ! L’ortie, pour être franche j’adore cette plante ! Oui, oui, je sais me direz-vous, ça pique !!! Oui, mais il n’empêche que l’ortie a de nombreuses vertus ! Le must du must, c’est de ramasser les pousses au printemps, s’en faire une soupe : Elle purifie le sang et apporte du fer dans le sang. Sinon, une année, j’avais fait des animations pour les enfants avec une amie et nous avions des muffins à l’ortie ! ^^ Ou alors ma belle-mère adore en faire des soupes, elle a beaucoup d’ortie juste à côté de son chalet.

Je vais vous présenter l’ortie, vous ne la verrez plus comme une mauvaise herbe !

 

Noms communs :

ortie, grande ortie, ortie commune, ortie dioïque

 

Nom latin :

Urtica dioica

Vous avez également : L’ortie brûlante (urtica urens), plus petite.

Urtica urens L

 

Origine :

L’ortie est originaire d’Eurasie (Europe et Asie), on la trouve en Europe du Nord, en Europe du Sud, en Afrique du nord, en Amérique du Nord. Elle apprécie les régions tempérées et n’apprécie que peu les climats secs. On en trouve énormément en France, dans les friches, les prairies, les décombres et les abords de maison.

Cette plante est comme le galinsoga parviflora, c’est-à-dire que sa présence indique un sol basique, riche en azote, phosphore et potassium. C’est le signe d’une forte présence de fer dans le sol, soit une pollution du sol par de l’oxyde ferriques. D’ailleurs si vous voulez que votre ortie pousse, balancez de la ferraille dans votre jardin, cela « attire » l’ortie. On appelle cela une plante bioindicatrice. L’ortie a des difficultés à pousser dans les champs labourés sauf l’ortie brûlante.

 

Reproduction :

L’ortie comme son nom l’indique est dioïque, c’est-à-dire qu’il y a des pieds mâles et des pieds femelles. Pour se semer dans d’autres zones, l’ortie utilisera la reproduction sexuée (grâce aux oiseaux qui viendront la picorer et d’autres animaux). Et une fois plantée quelque part, elle développe la reproduction asexuée, mais développe les stolons (en surface) comme les fraisiers et les rhizomes comme les bambous (sous terre). On a toute une population de clones orties.

26 pieds d’ortie donneraient 14 000 pieds. D’après un Glawe, on trouvera 47% de pieds femelles, 45 % de pieds mâles, 2 % de pieds monoïques (contraire de dioïque) et 6 % de pieds monoïques sans fleurs. J’adore la reproduction de l’ortie !

 

Description :

La grande ortie est une vivace pouvant atteindre 1m50 de la famille des URTICACEES. Toutes la plantes est recouverte de poils, certains urticants, certains souples. Les poils urticants contiennent de l'acide formique, de l'histamine, de l'acétylcholine et de la sérotonine qui irritent la peau. Ces poils ont à leur extrémité une pointe de silice qui permet de pénétrer la peau des animaux qui s'en approchent trop. Les poils urticants de l'ortie sont aussi fragiles que du verre. Ils se brisent comme l'extrémité des ampoules de médicaments et injectent dans la peau l'histamine qui provoque des rougeurs. Ce côté urticant trépasse quand vous le passez à l’eau chaude ou le faite sécher.

 

Poil d'ortie

 

Les tiges sont dressées, il n’y a pas de ramifications.   

Les feuilles sont verts foncées, opposées.

DSCN2831

Les fleurs sont en grappes, dressées pour les mâles (héhéhé) et retombante pour les femelles (heu heu heu) ! Au moins pour les fleurs mâles, on s’en souviendra.

Le fruit est un akène.

 

L’ortie et la faune utile :

L’ortie est ce qu’on pourrait qualifier de plante-hôte. Nombres d’insectes vivent sur l’ortie : Le charançon de l’ortie (un coléoptère), des papillons (papillons diurnes : paon du jour, vulcain, amiral, carte géographique, petite tortue,…).

PAON_DE_JOUR_1486 

Le crache-sang (un coléoptère), le puceron de l’ortie, l’apion de l’ortie limitent les populations d’ortie.

 

Composition : 

Feuille :  Des protéines, des flavonoïdes (quercétol (anti-oxydant le plus actif), kaempférol (pigment jaune présent dans les épinards, anti-oxydant), isohamnétol (anti-oxydant)), des sels minéraux (calcium, potassium, silice), vitamines (A et C), des acides-phénols, ce sont des anti-oxydants (acide caféique (ce qu’on trouve dans le café qui réveille), acide caféyl-malique, acide chlorogénique), du scopolétol (coumarine trouvé dans le whisky, c’est une substance aromatique), du sitostérol (substance qui réduit le taux de cholestérol dans le sang), des glucoprotéines (c’est un sucre, de l’amidon tout bonnement), des lipides, du sucres et des acides aminées.

Racines : Des polysaccharides (sucre ou amidon pour simplifier), une lectine (protéine), de nombreux composés phénoliques (acides-phénols, scopolétol, aldéhydes et alcools phénylpropaniques et homovanillique), des lignanes (anti-oxydant) et du sitostérol.

 

Propriétés :

La racine : Elle est utilisée dans le traitement de l’adénome de la prostate. La prostate est une glande située au dessous de la vessie et qui communique avec les voies urinaires (urètre). Elle n'existe que chez l'homme. L'adénome de la prostate est une augmentation de volume de la prostate qui survient le plus souvent chez l'homme de plus de 50 ans qui le vit souvent très mal. Les signes sont une difficulté d’uriner.  C’est le sitostérol contenu dans l’ortie qui est utilisé pour traiter l’adénome.

Traitement : 1 gélule d’ortie matin et midi avec un grand verre d’eau. Ceci n’empêche que dans le cas d’un anémone consultée un médecin, l’ortie n’est qu’une aide.

 

L’ortie en général :

  • Traitement des ongles cassants,
  • Chutes de cheveux,
  • Traitement de l’acné (car anti-inflammatoire et dépuratif),
  • Agit favorablement sur l’arthrose et les rhumatismes : Grâce à son effet reminéralisant sur les cartilages. L’ortie est riche en silice.
  • Anti-asthénique : Elle aide à lutter contre la fatigue, régularise le sommeil qui devient plus réparateur, améliore l’attention intellectuelle et agit favorablement sur l’anxiété et la déprime.
  • Anti-diarrhéique,
  • Astringent,
  • Dépurative (nettoie le sang)
  • En cas d'hémorragie interne, utérine, d'hémorroïdes, le docteur Leclerc conseille le sirop d'ortie.
  • Aphrodisiaque (une poignée de graine dans 1 litre de vin bouillli).

 

Infusion ou géllule : 1 gélule ou une infusion d’ortie matin, midi et soir.

Moi, je vous conseillerais si vous avez le foie encrassé, mal mangé, après un hiver, après trop de médicaments, faites une cure d’ortie. Vous ramassez les pousses d’ortie et vous vous faites une soupe.

 

Sirop d'ortie:

Sur 250 grammes de feuilles fraîches, verser 1/2 litre d'eau bouillante. Laisser infuser 12 heures, filtrer et ajouter 500 g de sucre. Prendre 4 à 5 cuillerées à soupe par jour, entre les repas.  

 

Tonifier le cuir chevelu, contre les pertes de cheveux:

  • 100g de racines d'ortie pour 1 litre d'ortie,
  • Faire bouillir 1/4 d'heure
  • Filtrer
  • Faites des lotions quotidiennes. Vaporisez sur cheveux humides.

 

Soupe à l'ortie

Dans une cocotte :

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 700 g d'orties
  • 2 litres d'eau (environ, plus si ce n’est pas assez liquide)
  • 2 pommes de terre
  • buche de chèvre
  • 1/3 de plaque de beurre
  • Noix de muscade, sel, poivre 

Préparation de la recette :

Ramasser les feuilles d’ortie (laissez les tiges, c’est filandreux). Rincez tout ce monde là. Mettez-les à cuire dans les deux litres d’eau. Ne fermez pas la cocotte, c’est juste pour la contenance que je l’ai utilisé. Au bout de 10 minutes, commencez à mixer les orties. Vous allez être obligé de mixer pendant un moment. Rajoutez les deux pommes de terre cuites. Mixez. Enfin, rajoutez la bûche. Attendez qu’elle fonte pour assaisonner, le fromage de chèvre sale pas mal. Rajouter le sel, la noix de muscade (pas trop) et le poivre. Gouttez au fur et à mesure pour savoir si c’est assez salé. Faites mijoter 15 minutes, c’est prêt !

DSCN2925DSCN2927DSCN2928

La soupe est servie!

DSCN2931

 

Contre-indication:

Selon passeport santé:

  • La thérapie d'irrigation (pour irriguer reins, vessie, etc.) est contre-indiquée en cas d'oedème.
  • Certains ont rapportés avoir eu une légère diminution de leur libido.

 

Engrais :

Alors quand j’étais pitite, mon grand-père faisait du purin d’ortie, je ne sais combien de branchages il mettait par tonneau de pluie, mais ça sentait très très mauvais et il l’utilisait pour fertiliser son jardin.

En fait, le purin d’ortie fait ombrage à tous les produits chimiques. Tout simplement parce qu’il fait office de fongicide (contre le mildiou), d’insecticide, et d’activateur de croissance pour les végétaux. Quoiqu’on m’en dise, le purin d’ortie a été interdit en 2006, on a pas le droit de vendre de recette à base d’ortie (la loi d’orientation agricole n° 2006-11 du 5 janvier 2006.). Ce décrêt permet en effet de punir de 75000 euros d’amende  "la divulgation" des recettes de produits naturels non-homologués. Ce décret est une blague, comment interdire un produit biologique ? En fait, cet article interdit toute recette biologique non homologuée. Pfff ! 

En tout cas la recette est simple, mettre beaucoup de branchage d’ortie dans un gros tonneau de pluie, jusqu’à environ moitié. Attendre 2 semaines, à l’abri de la lumière, ou plutôt quand la fermentation ne produit plus de bulles, c’est que c’est bon. Brasser de temps en temps. Filtrer (virez les branches et mettez le au compost). Ensuite, prendre 1/10 de l’arrosoir de purin d’ortie avec de l’eau de pluie pour le reste et arroser le pied. N’en mettez pas trop, cela reste un engrais.  A faire une fois tous les 15 jours.

 

Utilisation et histoire: 

Usages pharmaceutiques :

Je vous citerais Maria Treben, quand j’étais petite, c’est le premier livre sur l’herboristerie que j’ai eu. Maria Treben est une pionnière de la phytothérapie, elle était quasiment vue comme une sainte. Comme son nom le montre, elle est autrichienne. Je vous conseille d'acheter son livre, elle explique tous les cas de maladies qu'elle a soigné avec l'ortie: A la pharmacie du bon dieu.

DSCN2909

Redoutée pour ses piqûres, l’ortie est également appréciée depuis longtemps pour ses vertus médicinales. Au 1er siècle avant J.C., le médecin grec Dioscoride décrivait déjà plusieurs utilisations possibles : Ses feuilles fraîches pour les blessures infectées, son jus pour les saignements, etc… Au XVIIIème siècle, Chonel la conseillait contre les hémorragies et crachement de sang.

Le peintre Albrecht Dürer (1471 à 1528) représenta un ange volant vers le trône du tout puissant, une ortie à la main. Je ne trouve pas le tableau en question. Le prêtre suisse Kuenzle indique dans ses écrits que l’ortie aurait disparu depuis longtemps, si elle ne brûlait (piquait) pas. Les insectes et les animaux auraient provoqué sa disparition depuis longtemps.

Jusqu’au XIXème siècle, on pensait que se fouetter avec des orties soulageait les rhumatismes, testez si ça vous chante ! ^^

Mais effectivement, l’Allemagne a une longue tradition d’utilisation des tiges feuillées d’ortie dans le traitement adjuvant des douleurs rhumatismales. Marie-Antoinette Mulot explique que c'est un appoint précieux contre le diabète, l'hydropisie et les rhumatismes puisqu'elle facilite les sécrétions urinaires. Par contre, une étude clinique portant sur l’utilisation de piqûres d’ortie pour les douleurs chroniques du genou s’est révélée négative.

En Inde, la médecine ayurvédique fait entrer l'ortie dans les régimes alimentaires appropriés au type Kapha (individus calmes, de forte corpulence devant privilégier les substances chaudes, âcres et piquantes).

 

Utilisation dans l'industrie

Ötzi portait un couteau dont le fourreau était en ortie.

Les népalais confectionnent des textiles, des cordes et du papier avec l’ortie urtica parviflora, encore à ce jour. On peut d’ailleurs trouver des pelotes de fibres d’ortie népalaise.

urtica parvifloraPelote d'ortie

 

Actuellement des chercheurs autrichiens cherchent à améliorer la culture d’ortie à fibres pour exploiter le potentiel de cette fibre naturelle, biodégradable et bon marché, dans l’industrie textile.

Relisez les cygnes sauvages d'Andersen! 

69022

Usage dans l’agriculture :

Il y a son purin d’ortie qui donne de l’engrais, un anti-maladie et un antifongique.

On donnait l’ortie à manger aux dindons, poulets et canards sous forme de mélange son-ortie-farine. Les chevaux, ânes, vaches, etc…l’aiment séché (forcément, ça pique moins).

 

Résumé :

Courrez dans votre jardin ramassez de l’ortie !