L’atoumo

atoumo2-copie-1

Coucou les sorciers ! Raahh, ce soir je suis contente, repas africain ! J’ai enfin trouvé mon magasin exotique, et j’ai fait le plein de manioc, igname, tilapia, aubergine jaune, etc… C’est le commerçant de produit marocain qui me la conseiller (mdr !), la concurrence, ça ne les stresse pas visiblement.

Et ce soir bâton de manioc cuit et tilapia (poisson africain) au four à l’huile et à l’ail ! Ouais j’avais ni tomate, ni oignon. Tout le monde était content mon conjoint et son fils (c’est pas mon enfant, hein !). Tant mieux, même le chat et les souris (ils ont mangé du manioc !!!). Et voilà, je raconte un peu ma vie, c’est juste pour entrer en matière d’atoumo, tout en rentrant pas tout de suite dans du (description, propriétés, etc…).

Bien, les enfants…

Nom latin :

Alpinia zerumbet

Nom communs :

Atoumo, larme de la vierge, fleur de mon âme, gingembre coquille, longnose ou fleur du paradis.

Origine :

Elle est originaire d’Asie. Mais on en trouve aussi en Martinique, surtout dans les jardins créoles, car outre son utilité, elle a une floraison fabuleuse.

Description :

L’atoumo est de la famille des zin-gi-be-ra-cées ! zingiberacées (ouf ! C’est dure à écrire !).

Cette plante est caractérisée par ses fleurs parfumées disposées en épis (une dizaine par tiges) blanches et rouges et dont les extrémités présentent un aspect nacré. Franchement à la taille et à la forme, on croirait des gousses d’ails épluchés quand elle est en bouton ! Ses fruits ressemblent à des petites citrouilles oranges contenant de nombreuses graines.

 

Elle possède des rhizomes tubéreux qui peuvent résister jusqu’à -10/12°C. D’ailleurs ses rhizomes ressemblent à… à… je sais plus !

Elle peut donc tenir chez nous, mais le feuillage est détruit durant l’hiver, d’ailleurs couvrez le d’un voile d’hivernage. Elle aime une bonne luminosité mais pas le soleil direct. Le mieux est de la mettre à l’ombre d’un arbre. Et attention, elle n’aime pas mourir de soif, donc un sol toujours bien arrosé mais pas asphyxiant, surtout en été.

Elle peut mesurer de 1 à 2 mètres et d’une largeur de 2 mètres.

Composition :

La plante contient une huile essentielle riche en dérivés terpéniques (qui lui donne une odeur). Elle contient du camphre(antiseptique, anesthésique : Il y en a beaucoup dans le baume du tigre !), du bornéol (cherchez moxa et circulation), linaléol (molécule odorante et permet à la peau de mieux absorber), nérolidol (molécule odorante) et  caryo-phyllène (anti-inflammatoires, anesthésiant).

Puis vient le terpinéol (30% , anti-inflammatoire, diurétique, antibactérienne et antipelliculaire.) et en cinéol (17%, antifongique, anti-infectieuse, anticatharale, bactéricide, antiviral, mucolytique, antiparasitaire,  et stimulant digestif.).

L’extrait éthanolique des fleurs et des rhizomes  possède une activité anti-oxydante et antiseptique qui pourrait être mise à profit comme conservateur des préparations dermatologiques.

Vous saurez tout ! J’ai cherché les propriétés de chaque substance. Peut-être ne lirez vous pas tout, mais si vous vous posez une question, vous avez la réponse.

 

camphre 

 

 

 

Propriétés :

Atoumo ! Joli nom nan ? Pas vraiment, mais c’est surtout pour dire que cette plante est excellente contre tout. Enfin en théorie…toute la plante est utile, elle est surtout bonne contre :

* Contre les migraines (feuille et rhizome), la fièvre (feuille) et la grippe(fleur). Un excellent deux en uns.

* Elle est diurétique (fleur et rhizome) et calme les maux d’estomac (feuille), tout en stimulant la digestion.

Chaque partie à une utilité, globalement la plante est riche en une huile antibactérienne et antioxydante.

Recette/posologie :

Pour combattre la grippe:

Prendre une poignée de fleurs et découper en lamelles une moitié de sa feuille, préalablement lavée bien entendu. Dans une casserole de taille moyenne, faites bouillir 1 litre d’eau et versez les feuilles et les fleurs. Laissez au feu doux 15 minutes. Pour augmenter l’efficacité du thé, vous pouvez ajouter à la préparation basilic, rose de Cayenne, sureau, citron, gingembre, menthe, brisée, etc….

Servir chaud 3 fois par jour avec 1 doigt de rhum a 55°. Cela favorise le sommeil. Un peu de miel pour les voix cassées et le goût. Un état grippal est en général accompagné de maux de tête, dans ce cas, l’infusion des fleurs est très efficace.

Histoire :

Dans le passé, elle était utilisé pour contre la cathare tubaire (plus simplement une forme d’otite) dans les Antilles.

En Dominique, les feuilles et les fleurs étaient recommandé contre l’aérocolie (gaz qui s’accumule dans l’intestin, c’est le pet en gros, mais qui ne sort pas, du coup l’intestin gonfle et cela peut être douloureux !) et les flatulences d’où son nom de «  dégonflé » encore utilisé en créole.

On l’utilisait surtout contre les maux de tête, ses fleurs et rhizomes comme diurétiques.

 (à toi inconnu si tu as des pistes!)

Résumé :

L’atoumo contre tout les maux : de tête, de gorges, d’intestin !

N’hésitez pas si vous avez des infos, je n’en ai pas tant que ça, c’est une vacancière qui m’a mentionné cette plante !

 

Bises Bleun.